Abraham van Strij : Intérieur d’étable avec femme et brouette

Musée de Dordrecht, DM/953/T245

Dans une étable, une femme robuste portant un chapeau de paille à larges bords regarde le spectateur tandis qu’elle est penchée sur un panier en osier bourré de linge et posé sur une brouette. A l’arrière-plan, deux têtes de vaches.
Ce tableau est signé Abraham van Strij (1753-1826), d’une famille de peintres néerlandais établie à Dordrecht : il y avait aussi le père, Leendert van Strij (1728-1798), peintre décorateur, et le frère, Jacob van Strij (1756-1815), peintre de paysages doué.
Abraham, lui, est reconnu comme un peintre d’intérieurs avec personnages. Il a d’abord étudié la peinture avec son père, puis avec Joris Ponse, lui aussi peintre décorateur spécialisé dans les motifs floraux et fruitiers. Il étudie ensuite à l’Académie artistique d’Anvers.
Il s’est spécialisé dans les scènes de genre, imitant des peintres du XVIIe tels que Pieter de Hooch, Gabriel Metsu ou Nicolaes Maes, mais en utilisant une palette beaucoup plus vive. Comme son frère, il a aussi peint des paysages au style proche de celui d’Aelbert Cuyp, remettant ce dernier au goût du jour.
On peut cerner dans cette peinture une autre influence, celle de Jacob Ochtervelt, célèbre pour des scènes de genre dans lesquelles une porte ouverte laisse entrer la lumière du soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *